Du Crouesty à … Cherbourg

Nous ne le savions pas mais nous avions aussi rendez-vous au Crouesty avec l’arrière d’un bateau de pêche en acier renforcé….
Le temps d’aller faire les courses, après avoir laissé sereinement Lazy Jack bien amarré, en bout de quai sur instructions de la capitainerie, nous le retrouvons comme ça…

“Un bâteau de pêche, en perte de contrôle, son inverseur bloqué, est venu planter son arrière sur le flanc de Lazy Jack, a glissé contre le côté bâbord jusqu’à l’avant pour venir finalement se planter dans la delphinière”, nous expliquent des témoins ayant assisté au crach…
Comme dit Vincent, “C’est bien la peine de faire le tour de l’atlantique pour venir se faire défoncer au port”
Voilà!… Adieu La Rochelle pour cette année, car ce maudit inverseur bloqué nous oblige quand même à retourner au chantier Allures de Cherbourg pour assurer que les réparations soient faites dans les règles de l’art: il va falloir découper la coque autour du hublot et resouder une pièce. Ça ne rigole pas!

Cet épisode assomme notre moral qui était pourtant assez haut, car nous nous réjouissions de revoir Marco et Béné.
Nous les retrouvons avec bonheur le soir de l’accident et ils se chargent de nous changer les idées pour le week end en nous accueillant dans leur maison, qu’ils viennent d’acquérir à Sarzeau, au cœur de la presqu’île de Ruys. C’est un bien bel endroit à deux pas du golfe du Morbihan.
Nous allons jusqu’à Port Navalo regarder les bateaux entrer dans le golfe sur le tapis roulant du courant,

puis filons au Tour-du-Parc déguster des coquillages juste à côté des parcs à huîtres.

Le lendemain, place au vélo: Marco veut nous faire découvrir la réserve ornithologique de Séné mais nous n’arriverons pas à rejoindre la rive Nord du golfe, le passeur de Saint-Armel ayant arrêté la liaison à cause d’un vent trop fort. La ballade est quand même bien agréable le long des bords du golfe et les crèpes de la brocante de St Colombier délicieuses…

Nous nous quittons après une dernière soirée ensemble à bord de Lazy Jack. Merci les amis de cette découverte du golfe et de nous avoir fait oublié les blessures de Lazy Jack!
Le lendemain, départ 7h30 pour le convoyage retour vers Cherbourg.

La météo de la semaine s’annonce assez favorable, avec beau temps au fur et à mesure que nous progressons vers Cherbourg. Nous faisons un premier stop aux Glénans et y passons une journée de repos puis cap direct sur Alderney (environ 200 milles) en enchainant le raz de Sein, le chenal du Four et les courants autour du phare des Casquets (à l’ouest d’Alderney).
Belle remontée donc qui ne nous a cependant pas épargné de nouvelles frayeurs: au large de la baie d’Audierne, une fumée jaunâtre et malodorante commence à se répandre dans la cabine…
Nous suspectons immédiatement le moteur mais nous ne trouvons rien d’anormal et la fumée finit pas se dissiper au bout de quelques temps. Philippe découvre finalement le responsable: l’interrupteur/déclencheur de la pompe de cale a complètement fondu, ce qui a fait (fort heureusement) sauté le disjoncteur ‘services’. Nous sommes ‘rassurés’ quant au moteur mais encore une réparation de plus à faire à Charbourg…

Nous arrivons à Cherbourg Samedi 1er Septembre sous un BEAU soleil venu nous accueillir pour nous consoler de tous ces bobos…

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *